Le bâton

GUN (le bâton)

En coréen:

            KONN                          BONG

Dans le Kung Fu Wu Shu, le bâton est considéré comme la mère de toutes les armes.

On entend par là que l'apprentissage du maniement de cette arme de base permet d'appréhender le maniement des armes plus complexes. Un grand nombre d'entres elles ne sont en fait que des bâtons pourvus de lames de différentes tailles et formes.

Du bâton court, à la perche effilées de 7,5 m, en passant par la canne ou l'épieu en bambou, il existe un grand nombre d'armes apparentées au bâton.

Le Dr Yang Jwing-Ming, dans son livre "Ancient Chinese Weapons" donne les indications suivantes (traduites par mes soins...):

"Le bâton, dans l'ouest et le nord de la Chine, était généralement en bois dur (bouleau ou chêne).

Le bâton était souvent immergé (pendant plusieurs mois. NdT) dans de l'huile de bois pour augmenter sa force et sa résistance aux chocs.

Occasionnellement, les bâtons longs étaient fait en cuivre ou en fer, pleins ou creux.

(...)

La circonférence du bâton long doit juste permettre au pouce et à l'index de son porteur de se toucher.

La longueur du bâton varie du nord au sud de la Chine. Un artiste martial du nord porte un bâton dont la longueur va du sol à son poignet bras levé. Le bâton d'un combattant du sud atteint seulement ses sourcils.

(...)

Il existe trois types de bâton couramment utilisés.

Le premier, et le plus commun, est le bâton formé par une simple pièce de bois droite.

Le deuxième type, appelé "bâton eau et feu" (shui huo gun), possède un revêtement métallique non pointu à chaque extrémité.

Le troisième, appelé "bâton lance" (gun qiang), possède une extrémité effilée qui peut être utilisée pour percer."